la participation des institutions et partenaires



1)   Les freins :

    Freins liès au public

  Une personne en situation de handicap rencontre généralement des contraintes supplémentaires (par rapport à un valide) le plus souvent matérielles donc financières.
 

 
 

2)   Obstacles et remédiation par rapport au projet


          -  La méconnaissance des activités physiques existantes au sein du département.
          -  Les temps de loisirs différents : semaine ? week-end ?
          -  Les problèmes logistiques liés aux transports et ce pas uniquement en termes de frais de carburant.
          -  Le recours à une location de véhicules engendrera des coûts
          -  Des contacts pour mise à disposition de véhicules adaptés seront à prendre sans aujourd'hui l'assurance qu'ils soient positifs.
          -  Des chauffeurs bénévoles seront nécessaires
          -  Quant au covoiturage, il ne concerne peu de personnes : peu de titulaires de permis de conduire et de propriétaires de voiture.


 
3)   Le cadre réglementaire :


Formations :


  Concernant les éventuelles formations pour l’encadrement : renseignements pris auprès de Dominique PETTELOT DS Randonnée handisport
Réponse : "Pas de formation à prévoir car il ne s'agit pas de randonnée (dans le sens où le matériel courant suffit à se déplacer)".


Itinéraires :


  Concernant les itinéraires : renseignements pris auprès de Dominique PETTELOT - DS Randonnée handisport
Réponse : "Par contre les itinéraires devront être intégrés dans le PDIPR (via la CDESI) si c'est le cas, ils doivent être aussi accessibles aux déficients visuels. Dans ce cas pas de souci".


Les évaluations d’itinéraires sont en cours avec le Conseil Départemental.
 
Assurances :
 
Sécurité du pratiquant


  Extrait du Mémento Fédéral 2015 "Pratiquer - Encadrer - Organiser des activités de marche et de randonnée pédestre "
  Recommandations : l’animateur demande aux adhérents souffrant d’une pathologie, de porter sur eux une fiche avec les indications nécessaires en cas d’urgence :
          -  N° de téléphone du médecin traitant,
          -  N° de téléphone de la personne à prévenir,
          -  Nature de la pathologie,
          -  Traitement suivi et posologie,
          - Endroit où se trouve le traitement (poche, sac…)


Une fiche concernant ces informations sera à compléter lors de l’inscription à Rand’Ôroues.